ECOS NORD

Le programme et le comité ECOS furent créés en décembre 1992 par décision des ministères français des affaires étrangères et de l’enseignement supérieur et de la recherche.
« ECOS » est un sigle qui signifie : Evaluation-orientation de la COopération Scientifique. Pour les ministères de tutelle, le comité ECOS est destiné à être l’instrument d’évaluation des projets de coopération scientifique et universitaire avec l’Amérique hispanophone.
Il est pourvu d’un secrétariat, structure administrative chargée de préparer le travail d’évaluation et de fournir aux chercheurs impliqués dans les projets retenus le soutien matériel nécessaire à leurs échanges. Le secrétariat est également chargé de diffuser les appels à projets annuels, de répondre aux demandes de renseignements, de recueillir toutes les informations utiles sur l’état d’avancement des projets en cours et de recevoir le bilan scientifique des actions terminées.


Le Chili fut le premier pays à vouloir mettre en place ce programme en partenariat avec la France. Il fut suivi de l’Uruguay (en 1993), du Mexique (en 1994), de l’Argentine (en 1997), de la Colombie (en 1998) et enfin du Venezuela (en 1999). Pour répondre à ce rapide développement, le Comité ECOS est devenu ECOS-Sud depuis 1997 en se spécialisant sur la région du cône Sud de l'Amérique latine (Argentine, Chili et Uruguay) tandis qu’était créé un comité jumeau, ECOS-Nord, destiné à développer les programmes concernant le Mexique, la Colombie et le Venezuela.
Le programme ECOS est destiné à appuyer des projets d’excellence en matière de collaboration scientifique. Il finance les échanges entre les chercheurs sous la forme de missions de courte durée et de stages de perfectionnement pour les doctorants participant aux projets sélectionnés. Il est ouvert à tous les champs de la connaissance. Sa méthode repose sur deux principes fondamentaux : partenariat et transparence.

Le partenariat commence au niveau des établissements et des équipes d’universitaires et de chercheurs qui élaborent ensemble un projet scientifique où leur implication intellectuellle doit être équivalente. Les comités ECOS sont également partenaires de leurs alter-ego hispano-américains à plus d’un titre : ils le sont lors de la publication, simultanée, des appels d’offres, lors de la procédure d’évaluation et de sélection, tout au long des années de soutien aux actions et enfin au moment de l’évaluation des bilans scientifiques fournis par les responsables des projets parvenus à leur terme.
Copyright © 2014 UP13. Tous droits réservés.