Procédures et Critères d’évaluation des actions

Parmi les critères d’évaluation, outre les curriculums des équipes, les Comités attachent une importance particulière à l’implication équilibrée des deux partenaires scientifiques, à l’originalité thématique et/ou méthodologique, à l’argumentation et à la faisabilité du projet, à ses conséquences éventuelles en termes de formation ou de valorisation. Les Comités ECOS effectuent la synthèse des expertises et établissent pour chaque appel d’offre la liste classée des projets retenus dans chaque champ disciplinaire. L’évaluation finale est réalisée lors d’une cession commune avec le comité du pays partenaire. Les responsables des projets non sélectionnés reçoivent un résumé de l’expertise, afin de les aider pour un concours ultérieur. Les moyens attribués aux projets sélectionnés lors des appels d’offres dépendent des financements disponibles, le budget étant annuel. Chaque pays prend en charge le déplacement de ses chercheurs et le séjour des chercheurs invités. Les moyens sont renouvelés annuellement pendant toute la durée de l’action.

Les Comités exercent une veille sur l’état d’avancement des actions et peuvent éventuellement les suspendre en cas d’absence d’activité significative. Un rapport d’étape est demandé à deux ans.

 

Un rapport final est fourni par chacune des équipes à son comité national deux mois après le terme de l’action. Son évaluation permet aux Comités d’élaborer le bilan scientifique du programme. Le rapport final est évalué par des experts qui le compare aux objectifs du projet d’origine. L’évaluation de la production d’une action est basée sur des critères concrets et admis par la communauté scientifique internationale. En particulier les articles publiés dans des journaux figurant à l’index international des citations ainsi que les livres et ouvrages collectifs, qui sont importants notamment en sciences humaines et sociales. Ne sont pris en compte que les productions faisant explicitement mention du programme ECOS.Les retombées en formation doctorale et dans le domaine de la valorisation industrielle sont également très appréciées.

A travers l‘évaluation des actions terminées les Comités construisent également une mémoire qui intervient dans l’appréciation portée sur des projets soumis aux appels d’offres par des chercheurs ayant bénéficié d’une action ECOS antérieure. Des équipes ayant réalisé un travail évalué positivement augmentent leurs chances si elles présentent un nouveau projet d’excellente qualité sur une thématique nouvelle; en revanche, elles ne peuvent soumettre de projet nouveau pendant trois appels d ’offres successifs si leur travail antérieur avait reçu une évaluation négative. Enfin, dans les rares cas où le bilan n’a pas été fourni les équipes ne peuvent plus prétendre concourir.

Copyright © 2017 UP13. Tous droits réservés.