Giscop



Le Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Cancers d’Origine Professionnelle a été créé en janvier 2006. Il s’inscrit en continuité du programme de recherche mené depuis janvier 2001 à l’initiative de chercheurs, médecins de santé publique et de santé au travail, cliniciens, représentants de comités d’hygiène et de sécurité.

Les institutions membres du GIS sont la Direction des relations du travail du Ministère de l’emploi et de la solidarité, l’Université Paris 13, le Centre d’Études de l’Emploi, le conseil général de la Seine-Saint-Denis, le comité départemental de la Ligue contre le cancer, l’Association de Prévention et Médecine du Travail (AMET) et l’Association de Médecine du travail du Nord-Est Parisien.

Le but du GISCOP93 est de mettre en œuvre un projet pluridisciplinaire de recherche en santé publique portant sur la connaissance, la reconnaissance et la prévention des cancers d’origine professionnelle :

-  Il mène une enquête permanente auprès des patients atteints de cancer de trois hôpitaux de la Seine-Saint-Denis (CHU Avicenne, Hôpital intercommunal de Montfermeil, Hôpital Robert Ballanger d’Aulnay-sous-Bois).

-  Il inscrit sa démarche dans des collaborations avec les Caisses Primaire et Régionale d’Assurance Maladie et les différents acteurs de prévention en milieu de travail.

-  Le GISCOP93 participe à un réseau international de recherche sur l’évolution de la prévention dans le champ de la santé au travail et développe des collaborations scientifiques avec le Brésil, le Canada, le Japon et les États-Unis.


Répertoire des activités de travail susceptibles d’exposition à des susbtances ou procédés cancérogènes

Accès au Répertoire

A partir de la reconstitution des parcours professionnels de patients atteints de cancer, effectuée dans le cadre de l’enquête permanente du GISCOP93, l’objectif est de construire un répertoire des activités de travail susceptibles d’exposition à des susbtances ou procédés cancérogènes. Ce répertoire qualitatif comporte des rubriques détaillées sur l’activité de travail et sur les expositions. Les informations sont issues d’une expertise collective qui permet de croiser l’expérience des patients (travail réel) et celles d’experts de différentes disciplines/pratiques (toxicologues, médecins du travail, ingénieurs de prévention, délégués du CHSCT). La principale finalité est la mise en visibilité des expositions à des cancérogènes dans l’activité de travail en tenant compte de l’évolution des procédés de travail, de la réglementation et des transformations des conditions et de l’organisation du travail. Cette démarche permet de tenir compte de la dimension temporelle particulièrement importante en ce qui concerne les cancers professionnels. Le répertoire a été conçu à partir de l’analyse qualitative de 900 parcours professionnels recueillis par l’enquête organisée par le GISCOP93 depuis 2002.