Physiopathologie, cibles et thérapies de la polyarthrite rhumatoïde

Présentation du laboratoire INSERM UMR 1125 Physiopathologie, cibles et thérapies de la polyarthrite rhumatoïde

 2013 provins 018

 

L'UMR INSERM 1125 est une structure de recherche située au sein de l’Université Paris 13,  à Bobigny. 

Elle appartient à l’ITMO (Institut Thématique Multi-Organisme) « Circulation, Métabolisme, Nutrition ».

Pour information les ITMO sont regroupées dans l’Alliance pour les Sciences de la Vie et de la Santé (Aviesan) qui regroupe notamment les organismes suivants : Inserm, Cnrs, Inra, Cea, universités.

 

Les recherches de l'UMR INSERM 1125 Physiopathologie, cibles et thérapies de la polyarthrite rhumatoïde

Les travaux qui sont menés au sein de l’unité de recherches sont à l’interface de plusieurs domaines scientifiques et médicaux. Il s’agit de recherches sur l’inflammation aigüe et chronique, l’immunopathologie, et les biothérapies, appliquées au domaine des maladies articulaires.

L’ensemble des recherches de l'UMR 1125 se rattachent à la polyarthrite rhumatoïde, étudiée de façon translationnelle, avec une forte intrication entre la clinique et la recherche. Les applications de nos activités de recherches débordent largement de ce cadre, et peuvent concerner la plupart des maladies inflammatoires chroniques.

Parmi les spécificités de notre unité de recherche, figure l’utilisation de modèles expérimentaux d’inflammation chronique qui permettent de compléter les études faites chez l’homme quant aux mécanismes en cause.

Cette stratégie de recherche explique la composition de l’équipe du  laboratoire où travaillent ensemble des scientifiques et des médecins. Le service de rhumatologie de l’hôpital Avicenne (Groupe Hospitalier Avicenne-Jean Verdier-René Muret, Assistance Publique-Hôpitaux de Paris) est en étroite intrication avec l'UMR 1125, chacune des deux entités se justifiant par la présence de l’autre dans un projet hospitalo-universitaire.
   

Principales avancées du laboratoire au cours des dernières années

L'UMR 1125 est issue d'une structure de recherche (EA 4222) de l'université Paris 13. Depuis sa création en 1996, une vingtaine de thèses de sciences ont été soutenues et une centaine d’articles ont été publiés sur les thèmes du laboratoire. Parmi les avancées, on peut citer quelques exemples :

 

Cytokines et acteurs moléculaire ou cellulaire

  • Démonstration du rôle potentiel du second récepteur de l’interleukine-1 (IL-1RII) dans des modèles de polyarthrite.
  • Mise en évidence du rôle des cellules NKT (« Natural Killer T cells ») dans l’arthrite au collagène chez la souris.
  • Mise en évidence de sous-populations de lymphocytes T régulateurs dans la polyarthrite rhumatoïde et plusieurs modèles expérimentaux de polyarthrite.

Thérapies innovantes

  • Définition et mise en place d’une stratégie de thérapie génique expérimentale dans des modèles d’arthrites, avec des vecteurs plasmidiques ou viraux. Etude de faisabilité d’une thérapie génique expérimentale articulaire chez l’homme. Premiers travaux de thérapie cellulaire avec des cellules vectorisées dans des modèles de polyarthrite.
  • Développement d’une immunothérapie active, ou vaccination, ciblant le TNFalpha (« Tumor Necrosis Factor alpha ») dans des modèles de polyarthrite, et essais cliniques chez l’homme.
  • Développement de vaccins utilisant des peptides de cytokines couplés à des macromolécules, comme les vaccins anti-VEGF (« Vascular Endothelial Growth Factor » ou facteur de croissance de l’endothélium vasculaire) et anti-IL-23 (IL signifiant interleukine), dont certains sont en développement pré-clinique.
  • Etude du mécanisme d’action des différentes biothérapies utilisées chez l’homme.

End FAQ

   

Financement des recherches

Les recherches de l'UMR 1125 sont financées essentiellement par des organismes publics, comme l'université Paris 13 et l'INSERM.

Plusieurs autres organismes ont contribué récemment ou continuent de soutenir, le plus souvent à l’issue d’appels d’offres compétitifs, les recherches du laboratoire : Inserm, Agence Nationale de la Recherche (consortium national CYTOVAC créé par notre équipe), Direction Générale de l’Armement, mais aussi la Fondation pour la recherche Médicale. Plusieurs associations caritatives ou sociétés savantes ont contribué ou contribuent, de façon importante, à aider également la recherche de notre unité de recherche : Arthritis-Fondation Courtin, Société Française de Rhumatologie. Des entreprises du médicament se sont associées à nos recherches ou ont été amenées à accorder des dons ;  Dans quelques cas, des particuliers ont aidé également par leur don à des associations caritatives en précisant leur objectif d’aider les recherches sur la polyarthrite de notre laboratoire.

Lien vers la déclaration d’intérêts.

Vous souhaitez faire un don

Si vous êtes une entreprise et envisagez une collaboration ou un don ; ou si vous êtes un particulier et que vous envisagez de faire un don, ceci est possible et peut même bénéficier de toutes les conditions légales de défiscalisation dans les cas prévus par les textes en vigueur.
En fonction des cas, le plus simple est de contacter le laboratoire.
   
Copyright © 2014 LI2P. Tous droits réservés.